Article

Quand vaut-il mieux souscrire une Temporaire décès ?

Achevé de rédiger le 28/01/2013

Il faut y penser à chaque moment clé de la vie de famille, comme :

le mariage : il convient de vérifier si votre conjoint a besoin ou non d’une protection,

la naissance des enfants : l’arrivée du premier enfant ou des suivants change l’équation financière dans un couple. Pensez à vous assurer dès la première naissance (si c’est nécessaire, bien sûr), et à vérifier après chaque naissance, que les montants du capital décès et des rentes éducation choisis à la souscription suffisent.

le divorce (ou le décès d’un des membres du couple) : si en couple vous étiez capable de faire face financièrement au décès de l’un d’entre vous, là encore la donne change en cas de divorce. Notamment pour le parent au plus faible pouvoir d’achat, qui n’aura pas forcément une importante capacité d’épargne et qui du coup aura intérêt à prendre une assurance décès sur sa tête au profit de ses enfants.

Le conseil de GVfM

S’il faut augmenter le montant des garanties, par exemple en cas de nouvelle naissance, pensez à le faire le plus vite possible, car l’assureur peut à cette occasion vous demander de vous soumettre à de nouvelles formalités médicales, et, plus vous êtes jeune, plus vous avez de chance d’être éligible sans surprime !

En tout état de cause, votre cotisation d’assurance sera certainement majorée.

A l’inverse, pensez à prévenir votre assureur quand certaines garanties deviennent inutiles _ notamment les rentes éducation si vos enfants ne sont plus à charge et ont trouvé du travail par exemple. Faites le également au plus vite, ce qui vous permettra de bénéficier rapidement d’une réduction de votre prime d’assurance.

Rédigé par Mireille Weinberg

La présente documentation est la propriété exclusive de GVfM. Elle a pour objectif d'aider l'internaute dans sa compréhension des offres et des mécanismes de services financiers, ainsi qu'à contribuer à l'éclairer dans sa démarche de choix. Toute reproduction, représentation, diffusion ou rediffusion, en totalité ou partie, du contenu du site (textes, images, vidéos, extraits sonores…), sur quelque support ou par tout procédé que ce soit (notamment par voie de caching, framing) de même que toute vente, revente, retransmission ou mise à disposition de tiers de quelque manière que ce soit sont interdites. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici, sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site

En savoir plus
Fermer