Article

Quel intérêt d’acheter à crédit une SCPI ?

Achevé de rédiger le 06/09/2019

En achetant ses parts de SCPI à crédit, l’épargnant peut bénéficier d’un double avantage :

  • profiter d’un environnement de taux de crédit bas qui incite à s’endetter au regard des taux de rendement actuels des SCPI (moyenne de 4,35 % en 2018),
  • déduire, comme pour une acquisition d’immobilier en direct, les intérêts des revenus encaissés, et minimiser le poids de l’impôt et des prélèvements sociaux (sauf pour les personnes ayant choisi le régime du micro foncier).

 

Pour acheter ses parts à crédit, l’épargnant peut emprunter sous plusieurs formes :

  • un prêt à la consommation affecté pour des montants inférieurs à 50 k€ ou 75 k€,
  • un prêt bancaire amortissable avec des mensualités constantes composées des intérêts et du capital,
  • un prêt in fine avec un remboursement mensuel des intérêts et à l’échéance de l’emprunt du montant du capital. Cela permet de minimiser l’effort financier mensuel… sous réserve de disposer des liquidités nécessaires au moment du remboursement du capital.

 

Attention toutefois, toutes les banques ne sont pas disposées à financer ce type d’achat à crédit. Et pour celles qui acceptent le prêt, certaines vont financer uniquement des SCPI gérées par leur groupe bancaire d’appartenance, d’autres demander un nantissement sur le support.

 

Rédigé par Cyrille Chartier-Kastler

La présente documentation est la propriété exclusive de GVfM. Elle a pour objectif d'aider l'internaute dans sa compréhension des offres et des mécanismes de services financiers, ainsi qu'à contribuer à l'éclairer dans sa démarche de choix. Toute reproduction, représentation, diffusion ou rediffusion, en totalité ou partie, du contenu du site (textes, images, vidéos, extraits sonores…), sur quelque support ou par tout procédé que ce soit (notamment par voie de caching, framing) de même que toute vente, revente, retransmission ou mise à disposition de tiers de quelque manière que ce soit sont interdites. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici, sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site

En savoir plus
Fermer