Compte Epargne Libre Avenir Multisupport

Point fort 1

Fonds en euros accessible sans contrainte de taux d'UC et sans plafond

Point fort 2

Accès à une gamme de 10 unités de compte de qualité, à 100 % en architecture ouverte

Point fort 3

Surperformance annuelle moyenne de 1,00 % par an du fonds en euros

Achevé de rédigé le 21/11/2018

Habitué aux honneurs de la presse et aux premières places dans le classement des meilleurs taux servis sur un fonds en euros classique, le Compte Epargne Libre Avenir (CELA) Multisupport de la mif fait partie de ces contrats d’assurance-vie qui méritent le détour.

Le CELA Multisupport est un contrat multisupport multigestionnaire ouvert à tout un chacun en raison de seuils et conditions d’accès particulièrement attractifs :

La souscription est possible sous réserve d’une mise en place de versements programmés d’un montant de 15 € par mois seulement.

L’épargnant ne subit aucun frais de versement sur son épargne investie dans des unités de compte (UC). Pour la partie affectée au fonds en euros de la mif, les frais d’entrée sont limité à 2 % au maximum.

Good Value for Money (GVfM) a aisément renouvelé la Sélection Premium du CELA Multisupport pour 2018 / 2019 pour trois raisons principalement :

La performance et la totale ouverture du fonds en euros du contrat.

Mesurée sur 1 an, 3 ans, 5 ans voire 7 ans, la surperformance annuelle moyenne du taux servi sur le CELA est de 1,00 % (écart mesuré par Good Value for Money par rapport au taux moyen servi sur des fonds en euros classiques de contrat d’épargne standard).

En 2017, l’épargnant a bénéficié d’un taux servi de 2,50 % net de frais et brut de prélèvements sociaux.

L’accès au fonds en euros est totalement libre et sans limite. Il n’y a aucune obligation d’investissement au minimum dans des unités de compte. Il n’y a aucun plafond non plus (alors que cela se pratique désormais assez largement sur le marché).

Le choix d’une gamme d’unités de compte courte, de qualité et totalement externe à la mif.

Au-delà d’un support monétaire, le CELA propose simplement 10 unités de compte.

Dans un contexte de marché où bon nombre d’assureurs-vie intègrent dans leurs offres des unités de compte parfois bien chargées en frais, la mif a privilégié des supports combinant à la fois une bonne performance dans leur classe d’actifs et des frais de gestion fixes raisonnables.

Dans un souci de lisibilité pour l’épargnant, le CELA ne propose que 3 classes d’actifs avec :

1 UC concentrée sur de l’investissement obligataire.

4 UC proposant de la gestion profilée plus ou moins graduée en risque.

5 UC ouvrant sur de la gestion actions respectivement en France, en Europe, aux Etats-Unis, à l’International ou orientée ISR.

La facilité d’accès au contrat, ce qui en fait une offre réellement populaire.

Pour votre information, le Compte Epargne Libre Avenir Multisupport bénéficie d’une opération commerciale entre le 15 et le 21 décembre 2018. Sous condition notamment d’un investissement au minimum à 30 % sur des unités de compte d’une nouvelle souscription, l’adhérent bénéficie de 60 € de bonus et d’une gratuité totale des frais de versement.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le CELA Multisupport de la mif ou si vous envisagez une possible souscription du contrat, vous êtes invité(e) à cliquer sur le bouton de demande de mise en relation qui s’affiche sur la présente page. Vous serez lors rappelé(e) par les services de la mif qui s’attacheront à répondre à vos questions, sans aucune obligation de souscription de votre part.

La présente documentation est la propriété exclusive de GVfM. Elle a pour objectif d'aider l'internaute dans sa compréhension des offres et des mécanismes de l'assurance, ainsi qu'à contribuer à l'éclairer dans sa démarche de choix. Toute reproduction, représentation, diffusion ou rediffusion, en tout ou partie, du contenu du site sur quelque support ou par tout procédé que ce soit (notamment par voie de caching, framing) de même que toute vente, revente, retransmission ou mise à disposition de tiers de quelque manière que ce soit sont interdites. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur.