Assurance de Prêt ARC

Point fort 1

Mensualités fixes de l'assurance sur la durée totale du prêt

Point fort 2

Positionnement tarifaire globalement dans la norme de marché des contrats individuels

Point fort 3

Contrat avec des garanties complètes, sans "piège" pour l'emprunteur en cas de sinistre

Achevé de rédigé le 31/10/2018

Le contrat ARC est l’offre d’assurance de prêt proposée par l’Association AGIPI partenaire d’AXA France. Il peut être souscrit à la fois :

en couverture d’un prêt immobilier pour un investissement en propre ou un investissement locatif,

ou en couverture d’un emprunt professionnel, par exemple : pour un médecin ou une profession libérale créant une SCI pour acheter des locaux pour son activité avec un démembrement de propriété.

Existant sur le marché bien avant la loi Lagarde (2012), la loi Hamon (2014) et la décision de la Cour de Cassation (2018) autorisant la possible résiliation annuelle de son assurance de prêt, ARC s’inscrit dans la lignée de l’offre de prévoyance d’AGIPI, c’est-à-dire :

avec des garanties complètes et « sans piège » en cas de sinistre, ARC ne comportant pas de « petites » exclusions qui posent en fait de « gros » problèmes en cas d’arrêt de travail (ITT) ou d’invalidité, avec une prise en charge limitée voire inexistante,

avec des tarifs globalement dans le marché, ce qui signifie que ARC n’est pas le moins-disant en termes de niveaux de primes, mais se situe correctement par rapport au référentiel 2018 tarifaire Good Value for Money,

avec la possibilité de couvrir des sommes empruntées importantes, le cas échéant, AGIPI s’appuyant si nécessaire sur l’ingénierie de son partenaire assureur AXA France et de ses réassureurs.

Le contrat ARC respecte bien évidemment les critères dits du CCSF relatifs à l’équivalence des garanties en assurance de prêt.

Sur un marché en profonde évolution, le contrat ARC dans sa version 2018 reste sur une tarification dite « en capital initial », c’est-à-dire avec des mensualités d’assurance constantes tout au long de la durée de vie du prêt. Ce schéma présente l’avantage de ne pas alourdir les échéances à rembourser par l’emprunteur en début de vie de son prêt, l’assureur prenant le risque de lisser le coût des garanties dans le temps.

Good Value for Money a renouvelé en 2018 et ce pour la troisième année consécutive, la Sélection Premium d’ARC en couverture de prêt. Cette qualification intègre notamment la prise en compte des dispositions suivantes en faveur des emprunteurs :

une absence d’exclusions liées aux activités professionnelles,

la possibilité pour l’emprunteur de pratiquer une activité sportive à titre amateur, sous réserve qu’il ne s’agisse pas d’un sport à risque (du type : ski acrobatique, wingsuit, ULM…),

la couverture des affections dorso-lombaires ou psychiques en cas d’invalidité,

la couverture des affections dorso-lombaires ou psychiques en cas d’incapacité (arrêt de travail), moyennant une franchise de 30 à 90 jours au minimum, mais sans aucune exigence d’hospitalisation et/ou d’intervention chirurgicale, ce qu’imposent désormais la quasi-totalité des offres du marché,

la possibilité pour un emprunteur de moins de 45 ans de se couvrir jusqu’à 500 000 € via un questionnaire médical simplifié (5 questions).

Si vous souhaitez en savoir davantage sur l’assurance de prêt ARC proposée par AGIPI, nous vous recommandons de cliquer sur le bouton de demande de mise en relation qui s’affiche sur la présente. Vous serez alors recontacté(e) par l’Association, sans aucune obligation de souscription de votre part. Si vous souhaitez aller plus loin dans votre démarche, AGIPI vous mettra en relation avec l’un des agents généraux AXA Assurances ou des agents spécialisés AXA Prévoyance et Patrimoine.

La présente documentation est la propriété exclusive de GVfM. Elle a pour objectif d'aider l'internaute dans sa compréhension des offres et des mécanismes de l'assurance, ainsi qu'à contribuer à l'éclairer dans sa démarche de choix. Toute reproduction, représentation, diffusion ou rediffusion, en tout ou partie, du contenu du site sur quelque support ou par tout procédé que ce soit (notamment par voie de caching, framing) de même que toute vente, revente, retransmission ou mise à disposition de tiers de quelque manière que ce soit sont interdites. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur.