Hedios Patrimoine

Rédiger le 13/02/2017

Créé et dirigé par Julien Vautel, Hedios Patrimoine se présente comme un « Chasseur d’Opportunités Financières » méritant le détour en raison de son ADN bien spécifique, notamment caractérisé par :

la recherche permanente de placements susceptibles de faire gagner réellement de l’argent à ses clients davantage qu’à tout un ensemble d’intermédiaires ou de fournisseurs,

un business-model caractérisé par la volonté d’apporter à prix tiré des prestations de gestion privée à une clientèle patrimoniale travaillée en direct,

une capacité prouvée d’ingénierie financière (reposant sur une équipe de 20 spécialistes) dans le montage de fonds à promesse (« solutions d’épargne structurées »).

N’ayant aucune banque, aucun assureur ni fonds d’investissement à son capital, Hedios Patrimoine doit se développer sur ses propres ressources. L’un des ingrédients de son succès est la très grande fidélité de ses 12 000 clients patrimoniaux, fidélité directement liée à la réalisation effective d’une promesse de produits financiers performants à prix « comprimés ». Hedios Patrimoine se développe sans quasiment aucune dépense publicitaire.

Le marché des produits structurés est parfois mal compris par la presse financière et les particuliers investisseurs. Car certains opérateurs ont pu lancer des offres parfois :

fortement chargées en frais et donc peu attractives en termes de rémunération nette de frais,

mal vendues et finalement dans l’incapacité de réaliser la promesse vendue aux clients, sauf dans un contexte de marché financiers hyper-favorables,

liées à des indices financiers totalement inconnus du grand public ou très atypiques,

liées à des devises différentes de l’euro, ce qui fait courir un risque supplémentaire aux clients…

Hedios Patrimoine a fait le choix de se démarquer avec des règles directrices simples et sans aucune ambiguïté pour ses offres de produits structurés (Gammes H) :

L’indice financier retenu pour construire les produits structurés des Gammes H est toujours un indice d’un marché de référence. Il ne s’agit en aucun cas :

ni d’un panier de valeur, par exemple : 10 sociétés cotées avec le risque de faillite de l’une d’entre elles sur la période de 10 années du fonds,

ni d’un titre vif, ce qui reviendrait à tout miser sur une valeur, principe antinomique avec les règles de prudence de base sur les marchés financiers.

Les offres des Gammes H ne comportent jamais de risque de devise pour l’investisseur. C’est un point-clé qui est loin d’être respecté par tout le marché. Comment un particulier investisseur pourrait-il spéculer sur des variations de change entre l’euro et le dollar américain à un horizon de 10 ans ?

Un produit est ouvert à la vente (pour une durée de deux mois) chaque mois au sein des Gammes H. Concrètement, cela présente plusieurs avantages pratiques pour l’investisseur :

la possibilité de diluer les investissements sur différents fonds des Gammes H dans le temps, ce qui répartit le risque inhérent,

la possibilité d’investir de manière périodique sur des offres des Gammes H,

la possibilité de réinvestir des sommes libérées lorsqu’un fonds des Gammes H (antérieurement acquis) se dénoue (par exemple : lors de la réalisation d’un auto-call) et que l’investisseur se retrouve avec des sommes à placer.

Notons également que tous les produits structurés des Gammes H sont conçus en interne par Hedios Patrimoine et ne donnent lieu à aucun commissionnement d’intermédiaire(s). Aussi, ces offres sont peu chargées en frais (par rapport aux pratiques du marché).

C’est bien la combinaison d’un pricing raisonné et d’une bonne ingénierie financière en interne Hedios Patrimoine qui permettent de délivrer de la performance.