News Assurances

Article

Analyse 2018-2019 du Compte Epargne Libre Avenir Multisupport

Achevé de rédiger le 16/09/2019

Lancé en 2017, le Compte Epargne Libre Avenir (CELA) Multisupport est la version « Multisupport » du contrat monosupport en euros historique de la mif. C’est aujourd’hui l’un des rares contrats du marché combinant trois caractéristiques-clés pour l’épargnant concernant son fonds en euros :

La possibilité de réaliser des versements à 100 % sur le fonds en euros, sans aucune exigence d’investissement minimum en unités de compte (UC) ;

Une absence de plafond dans le cumul des versements réalisés par un même épargnant sur le fonds en euros du contrat ;

Un taux servi (net de frais de gestion et brut de prélèvements sociaux) durablement surperformant par rapport à la moyenne du marché des fonds en euros de contrats d’assurance-vie standards (source : référentiels internes Good Value for Money), avec respectivement :

en 2017 : 2,50 % versus 1,52 %, soit 0,98 % de mieux,

en moyenne 3 ans (2015-2017) : 2,80 % versus 1,74 %, soit 1,06 % de mieux,

en moyenne 5 ans (2013-2017) : 3,18 % versus 2,03 %, soit 1,15 % de mieux,

en moyenne 7 ans (2011-2017) : 3,41 % versus 2,24 %, soit 1,17 % de mieux.

 

Compte-tenu de sa totale ouverture et flexibilité vis-à-vis des investissements des épargnants sur son fonds en euros, le CELA Multisupport comporte logiquement un ensemble de dispositions « incitant » l’adhérent à investir sur des unités de compte ou à réaliser des arbitrages du fonds en euros vers des unités de compte :

Les versements réalisés sur des unités de compte ne subissent aucun frais d’entrée, alors que ceux réalisés sur le fonds en euros du contrat sont soumis à des frais d’entrée d’au maximum 2,00 %.

Le montant minimum concernant la mise en place de versements mensuels programmés (permettant, le cas échéant, de lisser le cours d’investissement dans des unités de compte) n’est que de 15 €. A l’inverse, le montant minimum d’un versement libre est de 150 €.

Les arbitrages du fonds en euros vers des unités de compte, ainsi que les arbitrages entre unités de compte sont totalement gratuits. A l’inverse, les arbitrages « de sécurisation » d’unités de compte vers le fonds en euros sont facturés à hauteur de 1,00 % des sommes transférées.

 

La gamme d’unités de compte intégrée depuis 2017 dans le CELA Multisupport est caractérisée par :

son caractère relativement « court », avec seulement 10 UC plus un support monétaire d’attente,

son caractère totalement « ouvert », avec le choix par la mif de supports intégralement gérés par des sociétés de gestion externes à la mif et sans aucun lien avec la mutuelle,

sa « lisibilité », la mif ayant volontairement exclu tout support dont le mode de gestion financière soit tellement « complexe » ou « sophistiqué » qu’il en devienne incompréhensible pour un épargnant « non averti »,

le caractère « raisonnable » des frais de gestion fixes des supports, ceux-ci étant pour chaque support inférieur à celui de la classe d’actifs d’appartenance.

 

Sept sociétés de gestion sont ainsi référencées dans le CELA Multisupport :

CPR AM (filiale d’Amundi, Groupe Crédit Agricole) :

CPR Croissance Défensive : Gestion profilée prudente

CPR Croissance Réactive : Gestion profilée modérée

CPR Croissance Dynamique : Gestion profilée agressive

Ofi AM (filiale de la MACIF et de la MATMUT)

Ofi RS Euro Equity : Actions Europe orientées ISR

Ofi Invest US Equity : Actions Etats-Unis

La Financière de l’Echiquier (filiale à 40 % du Groupe Primonial)

Echiquier World Equity Growth : Actions Internationales

Tocqueville Finance (filiale de La Banque Postale AM)

Tocqueville Value Europe : Actions Europe

Sanso Investment Solutions (société de gestion indépendante)

Salamandre Euro Rendement : Obligations européennes

Vega IM (filiale de Natixis)

Vega France Opportunités : Actions France

Carmignac (société de gestion indépendante)

Carmignac Patrimoine : Gestion profilée modérée

 

Principaux atouts du Compte Epargne Libre Avenir Multisupport

Un fonds en euros surperformant durablement le marché : 1,00 % de mieux en moyenne chaque année.

Un fonds en euros (encore) totalement accessible en termes de possibilités de versements par l’épargnant.

Une très grande accessibilité : Minimum de 15 € (seulement) pour la mise en place de versements mensuels programmés.

Une gamme d’unités de compte courte (10 supports) et de qualité.

Un contrat simple et compréhensible par l’épargnant.

 

Principaux inconvénients du Compte Epargne Libre Avenir Multisupport

Une facturation à hauteur de 1,00 % des arbitrages de désinvestissement des unités de compte vers le fonds en euros.

Une absence d’options financières (à la main de l’épargnant) permettant, le cas échéant, de sécuriser son investissement dans des unités de compte.

Une absence de support immobilier dans la gamme des unités de compte proposées au contrat.

 

Cyrille Chartier-Kastler

Fondateur de Good Value for Money

 

Rédigé par Cyrille Chartier-Kastler

La présente documentation est la propriété exclusive de GVfM. Elle a pour objectif d'aider l'internaute dans sa compréhension des offres et des mécanismes de services financiers, ainsi qu'à contribuer à l'éclairer dans sa démarche de choix. Toute reproduction, représentation, diffusion ou rediffusion, en totalité ou partie, du contenu du site (textes, images, vidéos, extraits sonores…), sur quelque support ou par tout procédé que ce soit (notamment par voie de caching, framing) de même que toute vente, revente, retransmission ou mise à disposition de tiers de quelque manière que ce soit sont interdites. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici, sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site

En savoir plus
Fermer