La Retraite Mutualiste du Combattant (RMC)

Point fort 1

Versement annuel totalement flexible avec un minimum de 80 € seulement

Point fort 2

Existence d'une option "capital réservé" permettant une sortie en capital au décès de l'assuré

Point fort 3

Majoration de la rente de 12,5 % à 60° % selon le conflit auquel vous avez participé(e)

Achevé de rédigé le 17/08/2016

La Retraite Mutualiste du Combattant (RMC) est un produit de retraite supplémentaire individuelle et facultative bénéficiant d’un cadre fiscal exceptionnel (dont l’origine remonte à la sortie de la 1ère guerre mondiale) :

Déductibilité totale des versements réalisés de l’impôt sur le revenu.

Possibilité de liquider ses droits à la retraite (au titre de RMC) à partir de 50 ans seulement, sous réserve de respecter la durée minimale de cotisation.

Totale exonération (à la fois d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux) de la rente servie dans la limite du plafond légal (à savoir 1 750 € en 2015).

Majoration des droits à retraite de l’adhérent par l’Etat d’un taux de 12,5 % à 60 % selon le conflit auquel a participé l’adhérent et son âge.

Revalorisation annuelle de la rente par l’Etat au titre du maintien du pouvoir d’achat (ce qui est loin d’être le cas pour les autres régimes de retraite complémentaire ou supplémentaire).

Obligation de cotisation durant 10 années au minimum seulement.

Obligation de versement annuel de 80 € seulement.

L’accès à la Retraite Mutualiste du Combattant (RMC) est réservé :

soit aux anciens combattants, c’est-à-dire :

aux personnes ayant participé durant au minimum 90 jours à un conflit ou à une opération extérieure (en sachant que les années passant, on se situe désormais de plus en plus sur les OPEX),

détenant soit la Carte du Combattant, soit le Titre de Reconnaissance de la Nation,

soit aux proches (veuf, veuve, orphelin, ascendant) d’une personne morte pour la France à titre militaire.

L’offre RMC de La France Mutualiste fait l’objet d’un Sélection Premium par Good Value for Money (GVfM) pour la 5ème année consécutive en 2016 / 2017 en raison de ses qualités propres au-delà du cadre fiscal et social exceptionnel :

un versement minimum à la souscription de 80 € seulement et la possibilité de mettre en place des versements mensuels programmés à compter de 30 € seulement,

un taux servi exceptionnel sur le capital constitué :

3,35 % en 2015,

3,65 % en 2014,

3,65 % en 2013,

un fonds en euros investi à 15 % en Immobilier et 8 % en Actions, ce qui est une sécurité pour l’adhérent en termes de rendements futurs,

des frais de gestion sur l’encours constitué de 0,50 % par an seulement,

des frais d’entrée limités et dégressifs, à savoir :

2,10 % en deçà de 10 000 €,

1,70 € au-delà jusqu’à 30 000 €,

1,40 % au-dessus.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur la Retraite Mutualiste du Combattant (RMC) de France Mutuelle et obtenir la réponse à vos questions, vous êtes invité(e) à cliquer sur le bouton de demande de mise en relation qui s’affiche. Vous serez alors recontacté(e) par un conseiller mutualiste de France Mutualiste, sans aucune obligation de souscription de votre part.

La présente documentation est la propriété exclusive de GVfM. Elle a pour objectif d'aider l'internaute dans sa compréhension des offres et des mécanismes de l'assurance, ainsi qu'à contribuer à l'éclairer dans sa démarche de choix. Toute reproduction, représentation, diffusion ou rediffusion, en tout ou partie, du contenu du site sur quelque support ou par tout procédé que ce soit (notamment par voie de caching, framing) de même que toute vente, revente, retransmission ou mise à disposition de tiers de quelque manière que ce soit sont interdites. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon susceptible d'engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur.